Bâtons à l’huile Kama pigments

Publié le 27. Fév, 2015 par dans Chroniques

Au banc d’essai les bâtons à l´huile Kama pigments, une manière de renouer avec la peinture à l’huile que j’ai avouons-le abandonné depuis la découverte de la peinture acrylique.kamabatons-huile-1

Je suis de nature impatiente, la peinture à l’huile ne sèche pas assez vite à mon goût. Ceci dit, les bâtons a l’huile Kama pigments sèchent beaucoup plus rapidement que la peinture à l’huile en tube traditionnelle. On prétend que celle-ci sèche dans un délai entre 24 et 48 heures généralement, selon la technique, l’épaisseur employée bien entendu.

Personnellement j’apprécie cette forme de peinture pour son aspect pastel à l´huile, son application s’apparente à la technique du dessin ce qui permet une gestuelle très intéressante et un rendu permettant une texture différente.

kamabatons-huile-2

Cela est parfait pour les peintres qui aiment peindre sur le motif, puisque le matériel se transporte facilement et son utilisation permet de faire de jolies pochades rapides.

Disponibles dans une variété de couleur ici le projet, élaboré en guise d’exemple, a été peint avec que quelques couleurs de base seulement.

Les couleurs sont miscibles entre elles, nul besoin d´en avoir une quantité astronomique, quelques couleurs suffisent pour créer directement sur le support et/ou en les mélangeant sur la palette.

Les bâtons à l’huile s´utilise comme une craie, cependant lors de l´entreposage vous constaterez qu’une fine pellicule se forme sur le bâton, il faudra peler délicatement le bout de cette « craie » avant l’utilisation. On peut « crayonner » directement sur le support, superposer les couleurs etc., si besoin est, simplement nettoyer le bout du bâtons souillé à l´aide d’un papier absorbant.kamabatons-huile-3

Les bâtons à l’huile peuvent être utilisés avec la peinture à l’huile traditionnelle de même qu’avec les huiles, solvants et médiums généralement utiles en peinture à l’huile.

Ici-bas les couleurs employées et testées, de même que des exemples prouvant que l’on peut les mélanger, les liquéfier avec des médiums à peindre etc. On peut les travailler à la spatule, suffit d’en prendre un morceau à l’aide de l’outil.planche-a-et-c

Tout comme pour la peinture à l’huile traditionnelle il faut respecter la règle de gras sur maigre, procéder en mince couche et/ou additionner un médium adéquat pour favoriser l’adhérence et les superpositions de couleurs.

Le projet en exemple a été réalisé rapidement « Alla prima » Pour fondre les couleurs les unes avec les autres une brosse plate en soie de porc est efficace. Pour nettoyer le pinceau un solvant sans odeur est adéquat.kamabatons-huile-4

Les bâtons à l’huile Kama Pigments sont bien dosés, très « pigmentés ». Comme certains pigments sont toxiques je recommande le port de gants et/ou de lotion conçu pour cette tâche si vous les manipulez avec les doigts. Ils sont composés de pigments, de cire et d’huile. 40 couleurs sont disponibles et cela en 2 formats (diamètre  1/2 ou 3/4 de pouces)

J’adore travailler avec ce type de médium particulièrement parce que cela me permet de laisser des traces, tel des traits, des lignes, des hachures etc.kamabatons-huile-5

Vous trouverez d´autres informations utiles via http://www.kamapigment.com/

http://www.kamapigment.com/store/index.asp

http://www.kamapigment.com/fr/produits/batons-a-l-huile.html

Anne-Marie Boisvert

Artiste, éditrices, bloggeuse et conseillère artistique
www.diffuzart.com

Consulter également les diverses chroniques via Diffuzart : http://www.diffuzart.com/chronique/index.htm

 

Avertissement : Les informations contenues dans cet article sont données en toute bonne foi. N’ayant aucun contrôle sur les connaissances du lecteur, nous nous dissocions des résultats qui pourraient s’ensuivre

Les commentaires sont fermés.