Application de la couleur

Le 12 juin, 2001

Je tenterai d'expliquer textuellement la procédure des techniques d'application de la couleur en peinture décorative

Couche de base (full loading):

Ce qui est essentiel de retenir, c'est que plusieurs minces couches de peinture sont préférables à de plus épaisses qui créeraient des textures et des débordements indésirables. Certains peintres sablent légèrement entre chaque application de couleur. Aussi, éviter de trop surcharger vos pinceaux, n'utiliser que la pointe du pinceau.

Le dégradé ( side loading, shading, floating, float, highlighting ):


Ombre: shade / lumière: highlight
Il y a plusieurs façons de faire, voici la mienne
Étape 1 : Tremper le pinceau dans l'eau propre
Étape 2 : Éponger l'excédent d'eau sur un papier absorbant
Étape 3 : Charger un coin du pinceau perpendiculairement dans une peinture fraîche. (le premier tiers du pinceau habituellement)
Étape 4 : Faire pénétrer la couleur dans le pinceau en pressant celui-ci sur une surface de travail soit : une tuile ou un papier palette.

Le secret d'un beau dégradé est la quantité d'eau contenue dans le pinceau. S'il y a trop d'eau, il se produira un cerne. Si, au contraire, il n'y a pas assez d'eau, la couleur ne s'estompera pas graduellement et créera des traces sèches. La persévérance est de mise pour réussir cette technique. La quantité de peinture sur le pinceau a aussi son importance, ceci est à notre discrétion, selon l'effet désiré. Je vous conseille de prendre un pinceau carré plat de ½ pouce minimum, même si l'élément à peindre est petit. La peinture se diffuse mieux sur un pinceau plus large et la rétention d'eau y est meilleure.

Le lavis (Wash):

Cette technique consiste à diluer la couleur avec une quantité d'eau, tel l'aquarelle. La quantité d'eau nécessaire est déterminée par l'intensité et la transparence désirée par l'artiste.
Étape 1 : Tremper le pinceau dans l'eau
Étape 2 : Prendre une quantité de couleur selon l'effet désiré
Étape 3 : Mélanger délicatement à l'aide du pinceau, l'eau et la couleur
Étape 4 : Appliquer sur l'élément à peindre.

 

Le double charge (double loading):

Cette technique s'utilise pour créer des effets d'ombre et de lumière instantanés. Les pinceaux ronds et carrés peuvent être utilisés ; ici, je traiterai de l'emploi du pinceau carré.
Etape 1 : Tremper un coin du pinceau perpendiculairement dans une première couleur fraîche.
Étape 2 : Tremper l'autre coin du pinceau dans une autre couleur. *prendre une bonne quantité de couleur dans chaque coin de façon à ce que celle-ci puisse se rejoindre à l'étape suivante.
Étape 3 : Presser le pinceau sur ses deux côtés plats ( sur une surface de travail) afin de faire pénétrer les couleurs dans le pinceau.

La peinture doit être fraîche pour réussir cette technique. La quantité de chacune des couleurs utilisées sera déterminée par l'artiste, selon l'effet désiré.

Va et vient : ( slip slap, scumbling)

Cette technique consiste à appliquer la peinture en superposant nos coups de pinceau. J'utilise un peu de retardateur dans ma peinture pour faciliter le travail. J'effectue des mouvement tel un "x".

Brossage : (smushing)

Cette technique consiste à frotter le pinceau sur l'élément à peindre. On le tiendra légèrement penché plutôt que sur sa pointe. Le pinceau devra être humide mais pas trop. Personnellement je préfère l'utiliser bien sec, en effectuant des mouvements circulaires. Le pinceau conçu pour cette technique est le Langnickel série 5005 royal sable.

Remuage : (wiggle)

Il s'agit d'effectuer des mouvements saccadés lors de l'application de la peinture. Ainsi on créera des ondulations ou petits zig zag.

Cote à cote : (back to back, flip flop)

Il faut faire deux dégradés juxtaposés l'un contre l'autre. Cette technique est souvent suivit par un blaireautage (Voir blaireau dans section pinceaux).

Enduire le bout du pinceau : (tipping)

Tremper le pinceau dans une première couleur, tremper ensuite le bout des poils du pinceau dans une autre couleur. Tapoter le pinceau quelques fois sur la surface de travail pour enlever l'excédent de peinture.

Éclabousser : (spattering, splattering, fly specking )


Tremper une vieille brosse à dents dans une couleur acrylique légèrement diluer avec de l'eau. Diriger la brosse vers le travail que vous devez éclabousser. Pincer les poils avec un doigt ou avec le manche d'un pinceau et relâcher ceux-ci.

Mélanger : (blending)

Pour mélanger, on peu utiliser une spatule . Il est aussi possible de fondre les couleurs fraîche ensemble sur la surface peinte en utilisant un blaireau.

Mouvement/trait (stroke)
Application Croissant : (crescent)


Faire un trait en forme de ''c''. Tenir d'abord le pinceau sur le bout des poils, à mi-chemin, appliquer plus de pression sur les poils du pinceau pour revenir ensuite sur le bout de notre pinceau.

Roulade : (scroll)

Tenir le pinceau sur le bout de ses poils en décrivant des trait en forme de rouleau

Virgule : (comma stroke)

Faire un trait en forme de virgule. Au début du trait on applique plus de pression sur les poils du pinceau puis on relève graduellement la tension pour revenir sur le bout du pinceau.

Mouvement en ''s'' : ''s'' stroke

Moins de pression au début du trait, à mi chemin appliquer plus de pression sur les poils du pinceau, puis relever graduellement la tension en finissant le trait.


 


QUI SUIS-JE ? | PRODUITS | GALERIES | ÉVÉNEMENTS | LIENS | TRUCS ET ASTUCES
ÉCRIVEZ-MOI | PLAN DU SITE | BULLETINS

Copyright © 2001-2004 L'atelier d'Anne-Marie Tous droits réservés